Accueil

À propos de nous

Nous contacter

Termes et conditions d'utilisation

Politique de confidentialité

Suivez-nous!

AccueilLe chauffage dans le mondeEconomie d'énergieNous contacter

Le chauffage en Europe et dans le monde

Si l’on s’intéresse au système de chauffage en Europe est dans le monde, l’on remarque que la plus grosse partie des systèmes de chauffage fonctionne encore avec des énergies fossiles, même si certain pays du nord de l’Europe se démarque avec un parc de chauffage fonctionnant aux énergies renouvelables de plus en plus importantes. Le principe de chauffage le plus répandu au niveau européen comme au niveau mondial est le chauffage à eau chaude.

L’état des lieux des systèmes de chauffage au niveau mondial, l’on s’aperçoit que beaucoup de pays utilisent un système de chauffage urbain que l’on connaît assez peu en France. Le principe est de centraliser la fabrication de chaleur et de la renvoyer ensuite sous forme de vapeur. Ce système de chauffage est particulièrement utilisé en Russie qui représente 55 % du chauffage urbain que l’on trouve dans le monde. Mais ce système existe aussi aux États-Unis, au Canada et dans beaucoup de pays d’Europe du nord.

L’exception française

La France fait figure d’exception tant au niveau mondial qu’au niveau européen à cause de sa culture du nucléaire. En effet dès le début de la mise en place de politique visant à développer l’énergie nucléaire, de réels efforts ont été faits pour promouvoir le chauffage électrique. Cette promotion visée a assurer l’autonomie énergétique du pays en concentrant la plus grosse partie de sa consommation sur une énergie que nous fabriquions et dont nous pouvions maîtriser les prix. Donc avec près de 30 % du parc des systèmes de chauffage qui fonctionne à l’électricité la France fait réellement figure d’exception alors que la plupart des pays du monde trouvent le chauffage électrique bien trop énergivore avec les rendements énergétiques les plus bas du marché. D’ailleurs la France est le seul pays du monde où la part du chauffage électrique continue à augmenter.

L’état des lieux des systèmes de chauffage au niveau mondial, l’on s’aperçoit que beaucoup de pays utilisent un système de chauffage urbain que l’on connait assez peu en France. Le principe est de centraliser la fabrication de chaleur et de la renvoyer ensuite sous forme de vapeur. Ce système de chauffage est particulièrement utilisé en Russie qui représente 55 % du chauffage urbain que l’on trouve dans le monde. Mais ce système existe aussi aux États-Unis, au Canada et dans beaucoup de pays d’Europe du nord.

Les systèmes de chauffage en France

C’est donc sans surprise que l’on trouve en tête de liste le chauffage au gaz, puisqu’il équipe actuellement plus de 33 % des foyers. En deuxième position juste après le gaz, on trouve le chauffage à l’électricité qui représente 31 % du parc. Puis en dernière position on trouve les anciens systèmes de chauffage au fioul qui représentent encore 28 % des systèmes de chauffage en France. Le chauffage au bois tient une place insignifiante dans ce classement puisqu’il ne représente que 4 % des systèmes de chauffage en France.

Les raisons de ce classement

Plusieurs raisons peuvent expliquer la préférence des Français pour le chauffage au gaz, mais la plus évidente est bien sûr le coût de revient. Le gaz est encore pour l’instant le système de chauffage le plus économique aussi bien à l’achat qu’en approvisionnement. En deuxième position on retrouve le chauffage électrique, car bien qu’il soit un peu plus cher que le gaz sur la durée, il est plus économique à installer dans des constructions neuves. Le chauffage électrique ne nécessite pas de chaudière et il est donc plus simple à entretenir. Enfin, le fioul représente encore une part importante, car les chaudières sont des éléments assez chers à remplacer et que l’on peut garder de nombreuses années. Donc les chauffages au fioul encore utilisé sont généralement de vieilles installations. Il faut aussi savoir que les installations au fioul sont encore beaucoup utilisées pour tous les systèmes de chauffage collectif.

On remarque donc que les français privilégient les économies à court terme en achetant les systèmes de chauffage les moins chers sans forcément penser au coût l’approvisionnement à long terme.